Parce que les vaches noires étaient en couple…. de vrais dinosaures….

Sauvetage périlleux d’un jeune couple aux falaises des Vaches noires à Villers-sur-Mer

Pompiers et équipe du GRIMP sont intervenus ce lundi 26 juin 2017 à Villers-sur-Mer (Calvados) pour porter secours à un couple piégé aux falaises des Vaches noires.

Publié le 26 Juin 17 à 20:55 / Modifié le 26 Juin 17 à 20:55 Voir les commentaires
Pompiers de Villers, unité du GRIMP de Caen et gendarmes se sont rendus sur place. (©Le Pays d’Auge)

L’alerte a été donnée vers 18h, ce lundi 26 juin 2017. Un jeune couple de parisiens, elle âgée de 18 ans et lui de 20 ans, s’est retrouvé piégé aux Vaches noires, à Villers-sur-Mer (Calvados) alors qu’il tentait d’escalader les falaises pour rejoindre les hauteurs du site, au niveau de l’ancienne discothèque.

Lors de la remontée de la jeune femme. (©Le Pays d’Auge)

Appel aux pompiers de Villers

A mi-chemin, la jeune femme et le jeune homme ont été stoppés malgré eux à cause du revêtement vaseux et instable. Démunis de leurs chaussures, ils n’ont eu d’autre choix que d’appeler les secours. Les pompiers de Villers-sur-Mer sont intervenus, ainsi que le chef de groupe, le lieutenant Bonnefoi de Honfleur.

Les sauveteurs du GRIMP ont bénéficié des murs de l’ancienne discothèque pour attacher leur cordage. (©Le Pays d’Auge)

Une unité du GRIMP de Caen

Mais compte tenu de la configuration des lieux, une unité de cinq sauveteurs du GRIMP (groupement de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux) de Caen, dirigée par le sergent-chef Wilfrid Ozenne, a été dépêchée sur place. Le couple a retrouvé la terre ferme vers 19h15. Parti de Deauville en début de journée, il ne s’était pas nourri. Affaibli et souffrant tous deux des genoux, ils ont été emmenés à l’hôpital pour des examens.

Avant d’intervenir, les sauveteurs du GRIMP ont reçu les consignes du sergent-chef Ozenne. (©Le Pays d’Auge)

Rappelés à l’ordre

Mais ils ont aussi été rappelés à l’ordre par les gendarmes présents. Car il est interdit d’escalader les falaises comme le stipule les panneaux installés sur la plage. Ainsi, pour ne pas avoir respecté l’arrêté municipal, les deux jeunes gens pourraient écoper d’une amende.

Après sa remontée, le couple a été pris par les pompiers de Villers, dans une configuration des lieux pas toujours praticable. (©Le Pays d’Auge)

Entre-deux-mers

Superbe texte

Bréviaire érotique

2ac68b1b-3893-448b-ae46-381f51df36a4 Photographie : Carla van der Puttelaar

J’ai disparu entière dans le souvenir de toi. J’ai bu. Combien de litres ? A mon échelle, un jour de pluie. Mon corps avait fleuri chaque jour plus sûr que sous l’effet du désir. Mes seins étaient plus lourds, mes siestes sereines. J’avais soudain appris à regarder le monde comme je voulais te le montrer. C’était doux de merveilles. Et j’avais pris conscience de l’étendue de la tendresse jusqu’à me penser capable de tuer. J’étais devenue une des ces hyènes d’amour, de celles qui griffent, qui crient, qui perdraient la raison s’il le fallait. Oui, j’ai pensé à fuir. Pour te voir grandir. Pour t’aimer en cachette. J’ai bu. Combien de litres ? En vérité, plus qu’une mousson d’automne. J’entends encore le choc des bouteilles qui sonnent. C’était du vin, de l’Entre-deux-mers. Peut-être pensai-je y trouver le courage de ne pas l’être.

View original post

Les livres de Lo…

Lophotographie

Bonjour à tous,

J’ose vous joindre à nouveau le lien consacré à ma cagnotte pour la création de mes livres de Nature.

Brocéliande me portera peut-être chance…

Je remercie les personnes qui ont apporté leur contribution et leur soutien à mes futurs livres. Cela me touche beaucoup…Merci, merci!

Voici le lien et la présentation de ma cagnotte et du projet (bien avancé déjà pour le livre des oiseaux):

https://www.leetchi.com/c/le-livre-nature-de-lo

 » Je ressens un grand respect envers la nature et une soif de l’observer.

La photographie est mon moyen de la mettre en avant, de partager les moments que je peux vivre dans cet univers fascinant, dont nous faisons également partis…

Comme nous le savons la Nature est précieuse. Elle est source d’inspiration, d’émerveillement, de leçons de vie, elle mérite qu’on la considère. Ce n’est pas une poubelle géante ou un terrain vague constructible à l’infini…Il y a un monde déjà…

View original post 264 mots de plus

Après lui avoir broyé la paluche, il lui pique son slogan….. pas facile le Macron!

Accord de Paris: Macron invite les scientifiques américains à venir en France, des internautes lui répondent

ACCUEIL « La France ne tournera pas le dos aux Américains, la France n’abandonnera pas le combat »…

C. Ape. avec AFP

Publié le 02/06/17 à 16h08 — Mis à jour le 02/06/17 à 16h44

Emmanuel Macron à Versailles lors de la visite de Vladimir Poutine, le 29 mai 2017.

Emmanuel Macron à Versailles lors de la visite de Vladimir Poutine, le 29 mai 2017. — Etienne LAURENT / POOL / AFP

L’invitation d’Emmanuel Macron aux scientifiques américains à « venir travailler en France sur des solutions concrètes pour le climat » a bien été entendue… par les scientiques mais aussi les internautes.

A ceux que « la décision du président des États-Unis a déçus, vous trouverez dans la France une seconde patrie », « la France ne tournera pas le dos aux Américains, la France n’abandonnera pas le combat », a déclaré jeudi le président Emmanuel Macron après la décision du président Donald Trump de retirer son pays de l’accord de Paris.

>> A lire aussi : Pourquoi l’accord de Paris va survivre au retrait américain

« Epousez-moi »

Un discours qui a fait battre le coeur de bon nombre d’internautes, certains mêmes prêts à épouser le chef de l’Etat.

« Epouse-moi »

« Est-ce que votre pays aime les Noirs ? Parce que si c’est le cas… »

« Merci, monsieur le Président. Nous, Américains, avons appris la résistance auprès du courageux peuple Français et allons essayer de vous faire honneur. »

« Quel discours inspirant : nous n’abandonnons pas la lutte (contre le changement climatique). »

Un « message fort »

Cette invitation est un « message très fort », une « urgence majeure » pour des experts du climat. « Proposer une solution pour conserver les savoir-faire américains en hébergeant des chercheurs de haut niveau pendant quelques années en espérant qu’ils puissent retrouver des conditions de travail décentes par la suite aux États-Unis me semble une urgence majeure », a expliqué ce vendredi à l’AFP la climatologue française Valérie Masson-Delmotte.

« On pourrait imaginer que dans les grands centres de recherche sur le climat dans les différentes régions françaises, on mette en place un système de chaires d’excellence qui offre un asile scientifique aux chercheurs de haut niveau qui travaillent aujourd’hui aux États-Unis », poursuit la responsable du Giec.

>> A lire aussi : «Make our planet great again», Macron se paie Trump en anglais

« C’est un message très fort d’Emmanuel Macron vis-à-vis de Donald Trump, une façon de lui dire qu’il fait fausse route », explique le climatologue Jean Jouzel. « Pour la recherche sur le climat mais aussi en termes d’innovation, de partenariat, cela peut être potentiellement intéressant », ajoute-il.

« Mais ce n’est pas si simple, c’est difficile d’attirer des chercheurs de bon calibre en France », juge le climatologue.