La recherche Écolo

Ajoutée le 29 juin 2017

En juin 29, 2017 les utilisateurs d’Ecosia ont atteint 10 millions d’arbres plantés.

Ecosia est un moteur de recherche qui reverse au moins 80% de son excédent de chiffre d’affaires à des différents programmes de réboisement. En utilisant Ecosia, tu peux agir pour l’environnement sans débourser un centime!

Visite notre site: http://www.ecosia.org/what?ref=exp

Fais d’Ecosia ton moteur de recherche par défaut:
https://info.ecosia.org/#install

Ecosia est accessible pour Chrome, Firefox, Safari, IE, Opera etc.

Ecosia est également accessible sur ton portable:
iOS: http://bit.ly/ecosiaios
Android: http://bit.ly/androidappecosia
Windows Phone: http://bit.ly/ecosiawindowsapp

Reste informé sur notre blog: fr.blog.ecosia.org

La lettre que je ne voulais pas t’écrire

Ton cœur nous parle si bien

Caiçara Blogando

A mon amie Charlotte

Depuis que tu es partie, ma tête comme une vieille Remington, dans le  grenier d’une maison  hantée s’est mise à t’écrire frénétiquement tantôt tendrement, tantôt frustrée de ne pas avoir de réponses à mes questions parce que ton départ si brutal m’a laissé comme quelqu’un qui vient de prendre la foudre et dont les muscles sursautent encore en vibrations incontrôlables. Est- ce- que ta main à tremblé au moment décisif comme tremble la mienne en ce moment? Ton esprit étai-t-il claire ou déjà flottait-il comme une ombre dans le brouillard frémissant de l’aube? Quel était-il donc ce mal monstrueux que je n’ai pas vu venir mais qui habitait quelque part en toi et que tel un serpent tapis dans l’ombre n’attendait que le moment opportun pour le coup fatal? Combien de fois avons-nous ri de notre première rencontre… j’ai perdu le compte mais je n’oublierai jamais…

View original post 822 mots de plus

Faites de la Bio….

Saint-Hilaire-de-Briouze : images et vidéo de la Fête de la bio

Après un démarrage public timide samedi, la 19e édition de la fête de la bio organisée à la ferme du Mont Hardy à Saint-Hilaire-de-Briouze (entre Flers et Argentan) a connu vécu une belle journée ce dimanche 25 juin. Petit retour en images et vidéo sur la manifestation.

Une centaines d’exposants, des animations, des conférences ou tables rondes, le programme de la 19e Fête régionale de la bio était copieux ce week-end à la ferme du Mont Hardy, située sur la commune de Saint-Hialire-de-Briouze (entre Flers et Argentan). Petit album souvenirs de la manifestation qui a dénombré autour de 5000 entrées payantes.

 

Les animations au jardin ont fait un carton.
Les animations au jardin ont fait un carton. | Patrick Brionne

 

Les enfants ont adoré les balades à dos de vaches.
Les enfants ont adoré les balades à dos de vaches. | Patrick Brionne

 

Les outils de jardinage (campagnoles, grelinettes) de la Fabriculture suscitent un intérêt grandissant.
Les outils de jardinage (campagnoles, grelinettes) de la Fabriculture suscitent un intérêt grandissant. | Patrick Brionne

 

Les conférences et tables rondes ont été très suivies, au frais, sous le grand hangar de la ferme.
Les conférences et tables rondes ont été très suivies, au frais, sous le grand hangar de la ferme. | Patrick Brionne

 

Les adultes avaient aussi leurs animations.
Les adultes avaient aussi leurs animations. | Patrick Brionne

 

La radio associative de L'Aigle a assuré de nombreux entretiens tout au long du week-end.
La radio associative de L’Aigle a assuré de nombreux entretiens tout au long du week-end. | Patrick Brionne

 

Le public pouvait également profité d'animations musicales.
Le public pouvait également profité d’animations musicales. | Patrick Brionne

 

L'ancien ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll se prête au jeu des photos avec Philippe Bertrand, journaliste et animateur de l'émission Carnets de campagne sur France Inter.

Parce que les vaches noires étaient en couple…. de vrais dinosaures….

p1d3233599g_px_640_

Sauvetage périlleux d’un jeune couple aux falaises des Vaches noires à Villers-sur-Mer

Pompiers et équipe du GRIMP sont intervenus ce lundi 26 juin 2017 à Villers-sur-Mer (Calvados) pour porter secours à un couple piégé aux falaises des Vaches noires.

Publié le 26 Juin 17 à 20:55 / Modifié le 26 Juin 17 à 20:55 Voir les commentaires
Pompiers de Villers, unité du GRIMP de Caen et gendarmes se sont rendus sur place. (©Le Pays d’Auge)

L’alerte a été donnée vers 18h, ce lundi 26 juin 2017. Un jeune couple de parisiens, elle âgée de 18 ans et lui de 20 ans, s’est retrouvé piégé aux Vaches noires, à Villers-sur-Mer (Calvados) alors qu’il tentait d’escalader les falaises pour rejoindre les hauteurs du site, au niveau de l’ancienne discothèque.

Lors de la remontée de la jeune femme. (©Le Pays d’Auge)

Appel aux pompiers de Villers

A mi-chemin, la jeune femme et le jeune homme ont été stoppés malgré eux à cause du revêtement vaseux et instable. Démunis de leurs chaussures, ils n’ont eu d’autre choix que d’appeler les secours. Les pompiers de Villers-sur-Mer sont intervenus, ainsi que le chef de groupe, le lieutenant Bonnefoi de Honfleur.

Les sauveteurs du GRIMP ont bénéficié des murs de l’ancienne discothèque pour attacher leur cordage. (©Le Pays d’Auge)

Une unité du GRIMP de Caen

Mais compte tenu de la configuration des lieux, une unité de cinq sauveteurs du GRIMP (groupement de reconnaissance et d’intervention en milieux périlleux) de Caen, dirigée par le sergent-chef Wilfrid Ozenne, a été dépêchée sur place. Le couple a retrouvé la terre ferme vers 19h15. Parti de Deauville en début de journée, il ne s’était pas nourri. Affaibli et souffrant tous deux des genoux, ils ont été emmenés à l’hôpital pour des examens.

Avant d’intervenir, les sauveteurs du GRIMP ont reçu les consignes du sergent-chef Ozenne. (©Le Pays d’Auge)

Rappelés à l’ordre

Mais ils ont aussi été rappelés à l’ordre par les gendarmes présents. Car il est interdit d’escalader les falaises comme le stipule les panneaux installés sur la plage. Ainsi, pour ne pas avoir respecté l’arrêté municipal, les deux jeunes gens pourraient écoper d’une amende.

Après sa remontée, le couple a été pris par les pompiers de Villers, dans une configuration des lieux pas toujours praticable. (©Le Pays d’Auge)

Entre-deux-mers

Superbe texte

Bréviaire érotique

2ac68b1b-3893-448b-ae46-381f51df36a4 Photographie : Carla van der Puttelaar

J’ai disparu entière dans le souvenir de toi. J’ai bu. Combien de litres ? A mon échelle, un jour de pluie. Mon corps avait fleuri chaque jour plus sûr que sous l’effet du désir. Mes seins étaient plus lourds, mes siestes sereines. J’avais soudain appris à regarder le monde comme je voulais te le montrer. C’était doux de merveilles. Et j’avais pris conscience de l’étendue de la tendresse jusqu’à me penser capable de tuer. J’étais devenue une des ces hyènes d’amour, de celles qui griffent, qui crient, qui perdraient la raison s’il le fallait. Oui, j’ai pensé à fuir. Pour te voir grandir. Pour t’aimer en cachette. J’ai bu. Combien de litres ? En vérité, plus qu’une mousson d’automne. J’entends encore le choc des bouteilles qui sonnent. C’était du vin, de l’Entre-deux-mers. Peut-être pensai-je y trouver le courage de ne pas l’être.

View original post